Construire un solide

1 - Je retiens

Pour décrire et reconnaitre un solide, on utilise un vocabulaire particulier.

La face : c’est une surface plane ou arrondie, délimitée par une ou plusieurs arêtes.

Exemple : la figure ABCD en jaune, en forme de carré.

Une arête : c’est un segment entre 2  sommets ou le côté d’une face.

Exemple : les arêtes [GF] ou [CF].

Un sommet : c’est le point de rencontre de deux ou plusieurs arêtes.

Exemple : E, F ou H.

Les solides les plus usuels sont :

des polyèdres ; toutes leurs faces sont des polygones.

Exemple : le cube, le pavé, le prisme, la pyramide.

des cylindres, des cônes ou des sphères ; toutes les faces ne sont pas planes.

 

Pour construire un solide, on peut utiliser un patron .

On trace l’empreinte des faces du solide sur du papier blanc.

On compte les carreaux pour dessiner chaque face du solide sur du papier quadrillé.

 

Il peut y avoir plusieurs patrons pour un même solide : le cube a 11 patrons.

 Sur un patron, le nombre et la forme des faces du solide sont conservés.

 

Auteurs et illustrateurs