Indemnité de stage : augmentation à 4,05 € par heure en 2023

Synthèse :

En 2023, le montant de la gratification minimale pour un stagiaire a été réévalué, passant de 3,90 à 4,05 euros par heure. Cette augmentation est due au relèvement du plafond horaire de la Sécurité sociale de 26 à 27 euros. Cette indemnité est obligatoire pour toute présence effective dépassant le seuil de 44 jours ou 308 heures durant l’année scolaire ou universitaire.

Les modalités de l’indemnisation :

L’indemnité de stage est due à partir de la 309e heure de stage pour tout étudiant ou élève réalisant un stage d’une durée de deux mois ou plus. Cette gratification minimale est due quel que soit l’employeur : entreprise privée, association ou administration publique.

Une augmentation liée au plafond de la Sécurité sociale :

Un arrêté du 9 décembre 2022 a annoncé une augmentation de 6,9% du plafond de la Sécurité sociale au 1er janvier 2023. Cette augmentation a pour conséquence de revaloriser la gratification minimale due aux stagiaires, inchangée depuis quatre ans, malgré une inflation importante ces dernières années.

Les spécificités de l’indemnité de stage :

Il faut noter que l’indemnité de stage ne correspond pas à un salaire. En effet, contrairement aux alternants, les stagiaires ne sont pas comptés dans les effectifs de l’entreprise et ne touchent donc pas un salaire minimum (11,27 euros brut de l’heure depuis le 1er janvier 2023) mais une simple “gratification”. Certaines branches professionnelles offrent toutefois des montants supérieurs au minimum légal.

Les modalités de versement :

Esel Gless, journaliste a expliqué que l’employeur peut choisir de verser l’indemnité en fonction du nombre réel d’heures effectuées chaque mois ou en lissant par mois la totalité des heures effectuées durant le stage. Dans tous les cas, l’indemnité de stage doit être versée de façon régulière tout au long du stage.

Informations complémentaires :

Par cette augmentation de gratification minimale due aux stagiaires, les étudiants et élèves effectuant un stage en milieu professionnel pourront bénéficier d’une indemnité de stage adaptée aux évolutions de l’économie.

stage formation groupe

Les conséquences pour les stagiaires :

Grâce à cette revalorisation de l’indemnité de stage, les stagiaires pourront bénéficier d’une gratification plus adaptée à leurs besoins et aux réalités économiques actuelles. Cette hausse permettra de mieux accompagner les étudiants et élèves dans leurs projets professionnels et personnels.

Le cadre légal et les dérogations :

Il est important de rappeler que le versement de l’indemnité de stage est encadré par la loi, qui prévoit des dérogations dans certaines situations. Par exemple, lorsque la durée du stage est inférieure au seuil de 44 jours ou 308 heures, l’employeur n’est pas obligé de verser l’indemnité minimale. Néanmoins, certaines entreprises choisissent malgré tout de rémunérer leurs stagiaires pour des stages de courte durée.

Impact sur les entreprises :

Cette augmentation de la gratification minimale due aux stagiaires pourrait également inciter les entreprises à revoir leur politique de stage et à offrir des conditions plus attractives pour les étudiants et élèves en quête de stages professionnalisants. Une indemnité de stage plus élevée pourrait en effet contribuer à attirer des profils ambitieux et compétents, bénéfiques pour les entreprises.

Notre avis :

En tant que rédacteurs de ce site, nous estimons que cette augmentation de l’indemnité de stage est une avancée positive pour les étudiants et les élèves. Les stages représentent une étape cruciale dans la construction d’un parcours professionnel et cette revalorisation contribue à reconnaître l’investissement et l’implication des jeunes dans leur formation. Toutefois, nous pensons également que les entreprises ne doivent pas se reposer uniquement sur cette hausse légale, mais aussi s’efforcer d’offrir des stages de qualité, tant sur le plan de la formation que sur celui des conditions de travail. Un accompagnement et un suivi adaptés sont essentiels, ainsi que la possibilité pour les stagiaires de développer leurs compétences et de s’exprimer pleinement au sein de l’entreprise.

À retenir : Indemnité de stage, ce qu’il faut savoir

  • La gratification minimale augmente à 4,05 € par heure en 2023
  • Cette augmentation est due au relèvement du plafond horaire de la Sécurité sociale.
  • L’indemnité est due à partir de la 309e heure de stage pour les stages de deux mois ou plus.
  • Cette revalorisation est bénéfique pour les stagiaires et les entreprises, qui doivent proposer des stages de qualité.

Conclusion :

En somme, cette revalorisation de l’indemnité de stage est une avancée positive pour les stagiaires, qui bénéficieront d’une gratification plus adaptée à la réalité économique. Il appartient désormais aux entreprises de tirer parti de cette augmentation pour proposer des stages de qualité et contribuer au développement des compétences des étudiants et élèves. Ainsi, les stages pourront continuer à jouer un rôle clé dans la formation et l’épanouissement professionnel des jeunes.