Classer les êtres vivants /se reproduire

1 - Je retiens

Il existe  des cas de reproduction sexuée.

Ce type de reproduction concerne les animaux et les végétaux.

Les animaux

Ils peuvent s’accoupler pour se reproduire.

Le mâle dépose des cellules reproductrices dans l’appareil génital de la femelle. Les spermatozoïdes rencontrent l’ovule : c’est la fécondation.

Chez les vivipares, le petit se développe dans le ventre de la mère. (On en a déjà parlé en CE2 et en CM1.)

Chez les ovipares, la femelle pond des œufs et le petit se développe à l’extérieur du corps de la mère (exemples : la poule, les oiseaux...).

Chez la truite ou le saumon par exemple, il n’y a pas d’accouplement. La femelle déverse ses ovules qui sont fécondés par les spermatozoïdes rejetés par le mâle. Le petit se développe seul.

Les plantes à fleurs

Pour elles, c’est la fleur qui est l’organe sexuel.

Grâce au vent ou aux insectes pollinisateurs comme l’abeille, les grains de pollen (produits par les étamines) sont transportés sur le pistil d’une autre fleur.

Les pétales de la fleur tombent : un fruit apparaît. Il contient des graines ou un noyau…

Il se détache et libère les graines qui s’enfoncent dans le sol, donnant ainsi une nouvelle plante.

Le cycle est ainsi fait et peut recommencer…

D’autres modes de reproductions existent : c’est la reproduction asexuée.

Les tulipes développent un bulbe sous la terre. Ce bulbe peut se reproduire sous terre et se multiplie pour donner plusieurs fleurs l’année d’après.

La pomme de terre est un tubercule gorgé de réserves.

Sous terre, la pomme de terre plantée va donner une tige et d’autres tubercules vont apparaître le long des racines. Celui qu’on a planté disparaît et laisse la place à de nombreux autres.

On peut aussi faire des boutures ou du marcottage, comme on a vu en CM1.

Bouturage : pour faire une bouture, on met des morceaux de plantes dans de l’eau ou du sable humide et des racines se forment.

Marcottage : la plante rampe et fabrique des rameaux (aussi appelés stolons), lesquels s’enracinent à leur tour pour donner une nouvelle plante (exemples : le fraisier, les ronces….). On peut alors détacher cette nouvelle plante et la mettre ailleurs.

 

Auteurs et illustrateurs