Faire des sciences : les démarches

1 - Je retiens

Faire des sciences, c’est observer notre environnement, c’est se poser des questions.

Des exemples :

Si j’ajoute du sucre dans l’eau, le sucre « disparaît-il » complètement ?

Pourquoi fait-il jour et nuit toutes les 24 heures ?

Comment font les truites pour se reproduire ? etc.

Faire des sciences, c’est expérimenter.

Si on ajoute 50 g de sucre à 200 grammes d’eau (20 cl) le poids de la solution obtenue est de …? Comment savoir ? En l’essayant, bien entendu !

On peut penser que comme le sucre disparaît, le poids de l’eau sucrée ne change pas. Je règle la balance à 0 avec le verre vide, puis je pèse l’eau et le verre-doseur.

Je prends 9 morceaux de sucre (50 grammes) que je mets dans l’eau, je remue et je constate : « La solution pèse maintenant 250 grammes. »

J’en déduis que les poids s’ajoutent.

Faire des sciences, c’est relever des données, noter des choses qui nous interrogent.

Lorsque le scientifique observe, il doit relever ce qui correspond à son questionnement : par exemple la taille d’une plante qui pousse, le jour du relevé, des remarques…

Il faut également faire des dessins qui représentent ce qu’on observe.

Faire des sciences, c’est aussi modifier son comportement.

Comprendre les phénomènes liés au Développement durable permet de mieux comprendre nos actions dans le domaine du recyclage et de l’économie d’énergie.

 

Auteurs et illustrateurs