Découvrir le monde vivant : la croissance, la diversité

1 - Je retiens

Chez les animaux, c’est l’accouplement qui permet la transmission de la vie.

Les animaux qui naissent ressemblent à leurs parents. Par exemple le poulain, petit du cheval et de la jument.

C’est une caractéristique des vivipares.

Pendant plusieurs années, le petit grandit, puis devient adulte.

Certains animaux se reproduisent différemment.

Pour le papillon : l’œuf éclot, la chenille (= la larve) se développe et devient chrysalide, puis papillon

Pour le phasme : le petit qui sort de l’œuf ressemble aux adultes. Il grandit progressivement.

Les étapes de la naissance d’un être vivant restent quasiment les mêmes :

Le mâle s’accouple à une femelle : c’est la conception.

Le petit se développe dans le ventre de la mère pendant la gestation.

Le vivipare sort vivant du ventre de sa mère : c’est la naissance.

La mère l’allaite. Il grandit et grossit : c’est la croissance.

Devenu adulte, cet animal peut alors se reproduire.

Pour les « ovipares » :

Pour les oiseaux, après l’accouplement, les femelles pondent des œufs fécondés.

Après l’incubation (couvaison), c’est l’éclosion.

Les êtres vivants se distinguent par leur morphologie.

Chaque animal possède ses propres caractéristiques : nombre de pattes, pelage, plumes… C’est la biodiversité.

Dans une même espèce, il peut y avoir des différences d’aspects.

Par exemple, il existe  des chats de gouttière, des chats persans, des chats de Bombay… La longueur des poils, la taille, etc. font la différence.

Si des espèces disparaissent,  l’équilibre de la biodiversité peut être mis en danger.

 

Auteurs et illustrateurs