Analyser la fable

1 - Je retiens

Définir la fable

La fable se classe parmi les textes narratifs. C’est un récit assez court généralement écrit en vers. De ce fait l’histoire est souvent assez simple.

 Caractériser la fable

La fable est souvent traitée comme une histoire dramatique.Le dialogue joue un rôle important dans la dramatisation de l’action.

Elle a une structure spécifique due à sa brièveté :

L’exposition : l’auteur présente la situation de départ.

L’action : un conflit éclate entre les protagonistes.

Le dénouement :le changement provoqué par le conflit a réussi ou il a échoué.

Elle contient généralement une moralité, écrite ou non, qui doit permettre au lecteur de tirer une leçon de cette histoire.

La fable n’essaie pas d’imiter la réalité.

Les personnages, qu’ils soient animaux, végétaux ou objets, parlent et agissent comme des hommes.

Généralement on ne sait pas précisément où et quand se déroule l’action, ce qui a peu d’importance puisque l’auteur vise à proposer une moralité universelle.

Les personnages n’agissent pas pour eux-mêmes. Ils sont souvent les représentants d’un groupe social précis (le paysan, le seigneur,…). Ce sont les attributs de chacun des personnages qui permettent de savoir à quel milieu social ils appartiennent.

Dans Le loup et le chien, par exemple, le dogue est « puissant », « beau, gras, poli » avec de « l’embonpoint », mais il a « le col pelé ».

C’est donc une personne à l’abri du besoin, mais qui a des contraintes et des obligations. Le loup, lui, n’a que la peau sur les os ; il fait partie de ceux qui sont libres aux dépens de leur sécurité et de leur confort.

A quoi servent les fables ?

Les fables ne cherchent pas à ce que le lecteur s’identifie au héros. Mais elles veulent le faire réfléchir sur une situation sociale ou politique qui pose problème.

Elles permettent à l’auteur d’émettre une opinion critique sur son temps sans s’impliquer directement dans le débat politique.

 

Auteurs et illustrateurs