Connaître les compléments circonstanciels

1 - Je retiens

Pourquoi des compléments circonstanciels ?

Pour préciser les circonstances d’un évènement (le lieu, le temps,…) ou les modalités d’une action (la durée, le but, la cause), il est nécessaire d’ajouter dans la phrase des compléments circonstanciels qui complètent le ou les verbe(s).

Les caractéristiques des compléments circonstanciels

Ils sont facultatifs. Si on les supprime, la phrase reste correcte et le verbe ne change pas de sens.

On peut les déplacer, les mettre en début, en milieu ou en fin de phrase.

Contrairement aux compléments d’objet, on ne peut pas les remplacer par un pronom.

Les compléments circonstanciels sont souvent introduits par une préposition.

Le complément circonstanciel de lieu (CCL)

Il précise où se déroule l’action.

Il est introduit par des prépositions comme : sur, dans, près de, à côté de…

Exemple : Les chasseurs montaient vers le refuge. (CCL)

Le complément circonstanciel de temps (CCT)

Il permet de situer l’action dans le temps.

Il est introduit par des prépositions comme : durant, jusqu’à, avant, après,…

Exemple : Il a neigé pendant trois jours. (CCT)

La nature des compléments circonstanciels

Un complément circonstanciel peut être :

Un groupe nominal (GN) ou un nom : (Ex. : Il travaillait duranttout l’été)

Un pronom : (Ex. : Veux-tu venir avec moi ?)

Un adverbe : (Ex. : Souvent, il pleuvait)

Un verbe à l’infinitif : (ex. : Je suis allée me coucher sans manger)

Un complément circonstanciel peut également êtreune proposition subordonnée

 

Auteurs et illustrateurs