Connaître les signes orthographiques

1 - Je retiens

Définition

Les signes orthographiques, ce sont tous les petits signes que l’on doit mettre dans les mots en complément des lettres. Ce sont les accents, le tréma, la cédille, l’apostrophe et le trait d’union.

Ils servent à préciser le sens de certains mots et le son de certaines lettres.

Savoir choisir l’accent

Il existe trois types d’accents : l’accent aigu, l’accent grave et l’accent circonflexe.

L’accent aiguest utilisé sur lee. Il correspond au son [e]

L’accent grave est utilisé sur les voyelles : a, e, u. Il permet de prononcer le e ouvert, comme dans mère. On l’utilise aussi parfois pour distinguer certains mots.

L’accent circonflexe est utilisé sur toutes les voyelles sauf le y. Son utilisation tant à diminuer. Pourtant il a plusieurs usages.

Le tréma

En français, on le trouve sur les voyelles : e, o, u.  Généralement, lorsque deux voyelles se touchent et qu’il y a un tréma sur la deuxième, il sert à indiquer que l’on doit prononcer les deux voyelles de façon séparée.

Exemple : Noël, naïf

La cédille

Elle se place sous la lettre c lorsqu’elle est suivi des voyelles a, o, u et que l’on doit prononcer [s]

Exemple : une leçon de français

L’apostrophe

Elle se place derrière une consonne. Elle est utile à la prononciation et sert à l’élision des voyelles a, e, i, u

Le trait d’union

Il sert à relier plusieurs mots, généralement deux ou trois, entre eux pour faire un mot composé.

Exemple : quatre-vingt-dix, un abat-jour.

 

Auteurs et illustrateurs