Reconnaître et nommer le complément d’objet

1 - Je retiens

Identifier et utiliser les compléments d’objet

Dans une phrase, le complément d’objet est un mot ou un groupe de mots qui sert à préciser l’action exprimée par le verbe.

Il indique sur quoi ou sur qui s’exerce cette action.

Il se situe le plus souvent après le verbe et n’est pas déplaçable.

La présence du complément d’objet est souvent indispensable : si on le supprime, le sens de la phrase est modifié, voire incompréhensible.

Le complément d’objet direct (COD)

Il répond à la question « Qui ? » ou « Quoi ? », posée après le verbe.

Exemple : Le chien ronge un os.

Le chien ronge quoi ? : réponse «  un os ».

« Un os » est donc le COD du verbe ronger.

Seuls les verbes ayant des COD peuvent avoir une construction passive. On les appelle des verbes transitifs.

Le complément d’objet indirect (COI)

Lorsqu’il y a une préposition entre le verbe et le complément d’objet, on parle de complément d’objet indirect (COI).

Exemple : Il parle à son ami.

« à son ami » complète le verbe « parler » à l’aide de la préposition « à »

Ce complément répond à la question du type : «  A qui ? », « A quoi ? », « De qui ? », ou « De quoi ? » posée après le verbe 

Le complément d’objet second (COS)

Certains verbes admettent deux compléments d’objet dans la même construction : l’un direct, l’autre indirect (le plus souvent dans cet ordre).

Lorsqu’un COI suit un COD, on appelle le COI complément d’objet second (COS)

Exemple : Falbala a fait un beau sourire (COD) à Obélix (COS).

 

Auteurs et illustrateurs