Conjuguer les verbes

1 - Je retiens

Les temps des verbes

Le temps de verbes varie pour indiquer à quel moment se déroulent les actions ou les états qu’ils expriment, les unes par rapport aux autres.

Le présent est utilisé pour dire ce qui se passe maintenant, ce qui est toujours vrai ou ce qui se passera un peu plus tard.

L’imparfait sert à évoquer des évènements du passé. Dans un récit, on l’utilise pour décrire des éléments du décor et présenter ce qui est au deuxième plan de l’histoire.

Le passé composé est un autre temps du passé. Dans le récit, il s’utilise parfois avec l’imparfait. Il indique des évènements vraiment terminés.

Le passé simple est aussi un autre temps du passé. Il est utilisé dans la langue littéraire. Dans les contes, il permet de situer des évènements au premier plan, avec l’imparfait  pour évoquer le second plan.

Le futur indique ce qui se passera plus tard. Il est souvent accompagné d’indicateurs de temps.

Pour écrire, on peut utiliser des tableaux de conjugaison.

Être et avoir

Ce sont les deux verbes les plus utilisés de la langue française

Ce sont deux verbes irréguliers

Ils peuvent se conjuguer seuls. Mais ils peuvent aussi servir à conjuguer d’autres verbes : on dit alors qu’ils sont des auxiliaires.

Le passé composé

Le passé composé se forme avec l’auxiliaire avoir ou être conjugué au présent suivi du participe passé du verbe.

Pour les verbes du 1er groupe le participe passé se forme en remplaçant –er à la fin de l’infinitif par –é.

On utilise l’auxiliaire avoir ou être selon l’usage. Il faut penser à ce que l’on dit quand on parle. Par exemple : on dit « j’ai joué aux cartes » (le verbe jouer se conjugue avec l’auxiliaire avoir) mais on dit « je suis arrivé à l’école » (le verbe arriver se conjugue avec l’auxiliaire être.)

Lorsqu’il est conjugué avec l’auxiliaire être le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.

 

Auteurs et illustrateurs