Reconnaître les solides droits

1 - Je retiens

Pour construire un solide, il faut tracer son patron. Les traits en pointillés indiquent les endroits de pliage.

Sur le patron du cube, on peut compter 6 faces en forme de carré.

Sur le patron du pavé (qu’on appelle aussi parallélépipède rectangle), on peut compter 6 faces en forme de rectangle.

Pour décrire les solides, il faut utiliser un vocabulaire spécialisé :

Les solides sont limités par des faces.

Les faces se rejoignent en formant des arêtes.

Les arêtes se rejoignent en formant des sommets.

Un polyèdre est un solide dont toutes les faces sont planes. Ses faces peuvent avoir des formes différentes.

Certains solides ont des propriétés particulières. Il faut savoir les désigner par leur nom.

Le parallélépipède rectangle, appelé aussi le pavé, possède six faces qui sont des quadrilatères égaux deux à deux et qui sont parallèles deux à deux. Le cube est un parallélépipède rectangle particulier.

Le cylindre a un disque comme base.

Le prisme a une base et une face triangulaire et trois faces rectangulaires.

La pyramide a un rectangle comme base et 4 faces triangulaires.

 

Auteurs et illustrateurs